Home » Immobilier » credit immobilier » Pourquoi investir dans la location meublée professionnelle ?

Le statut de loueur meublé professionnel est intéressant à plus d’un titre. Présentation des différents avantages de ce dispositif.

Les revenus locatifs

pourquoi-investir-dans-la-location-meublee-professionnelleUn investisseur relevant du statut LMP déclare ses revenus dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), à l’instar de nombreux professionnels. Les revenus issus de la location nue (exclue des dispositifs LMP et LMNP) entrent quant à eux dans les revenus fonciers. La législation interdit le cumul de ces 2 types de revenus et donc celui des déductions de charges. C’est un point sur lequel insistent les experts en revenus locatifs du Groupe SR-Conseil, ayant développé des départements spécialisé en comptabilité et fiscalité du locatif.

Le bail de location et le bail commercial

Plus souple et permissif qu’un bail de location nue, le bail de location meublée est fixé pour un an et permet à l’une ou l’autre des parties de le dénoncer à tout moment. Le propriétaire a également davantage de marge de manœuvre au moment de fixer le montant du loyer.

Le loueur en meublé professionnel investit le plus souvent dans une résidence de services car cette solution est de loin la plus sûre et la moins contraignante. Le propriétaire établit simplement un bail commercial avec la structure qui se chargera ensuite de toute la gestion locative, l’investisseur se contentant de percevoir ses loyers à une date préétablie. Pour éviter toute déconvenue, le gestionnaire doit être sélectionné avec soin en fonction de son expérience et de son professionnalisme.

Récupération de la TVA

L’achat d’un logement neuf dans le cadre de la LMP offre un avantage tout à fait intéressant : la récupération des 20 % de TVA six mois après la réception du bien immobilier. Cela constitue une économie non négligeable sur le logement en question. Cet effort de l’administration exige toutefois une contrepartie de la part du propriétaire, à savoir exploiter la location meublée sur une période minimale de 20 ans. Une revente reste possible entre temps, le nouvel acquéreur se chargeant alors de poursuivre l’exploitation du bien jusqu’à la 20ème année.

LMP et fiscalité

Les revenus liés au LMP (rentrant dans les BIC) ne sont pas cumulables avec les autres revenus fonciers. L’investisseur a ainsi la possibilité de déduire des revenus BIC uniquement les intérêts d’emprunts et les charges d’exploitations liés aux logements meublés loués. A noter que les propriétaires LMP percevant moins de 32 600 € de revenus locatifs annuels sont soumis au régime du micro BIC et profitent d’un abattement forfaitaire de 50 % (offrant une enveloppe forfaitaire de charges annuelles).

L’ARD

L’ARD (amortissement réputé différé) est une spécificité de la location meublée permettant d’amortir son bien immobilier sur 30 ans et ses biens mobiliers sur 7 années. Utiliser une partie de ces réserves tous les ans constitue un excellent moyen de réduire à zéro l’imposition des revenus BIC perçus sur l’année.

kitd.html5loader(« flash_kplayer_9da3c95963es », »http://api.kewego.com/video/getHTML5Thumbnail/?playerKey=4277601b23c8&sig=9da3c95963es »);