Home » Communication » Comprendre la Reprographie pour faciliter sa communication.

La reprographie désigne le procédé par lequel un matériel graphique est reproduit sur support physique. La photocopie, l’héliographie, l’électrocopie, la Xérocopie et l’impression numérique sont des variantes de la reprographie.

Les différentes techniques de reprographie

impression-catalogue-multireproLa photocopie est le procédé de reprographie le plus connu. Elle permet d’obtenir une copie de document papier ou carton par contact. L’héliographie également connue sous le nom de diazocopie fonctionne de la même manière, mais la copie se fait cette fois par rayonnement. Ce procédé a été abandonné au début des années 2000. L’électrocopie repose quant à elle sur l’électrostatique. Le reprographe utilise une machine comportant des conducteurs électriques fonctionnant à très haute tension pour reproduire une image sur papier. Le résultat final est obtenu après cuisson dans un four pour fixer la poudre projetée. La Xerocopie reprend le principe de l’électrocopie, mais permet cependant d’utiliser un papier préimprimé pour la reproduction. Enfin, l’impression numérique est le dernier cri en matière de reprographie. L’imprimeur crée de nouveaux documents à partir d’originaux numérisés et non plus d’originaux papier. Il s’agit cependant toujours de reproduire des documents sur support papier.

L’utilité de la reprographie

palettes-couleur-multireproLa reprographie est utilisée dans de nombreux domaines. Elle sert le plus souvent à reproduire à grande échelle des documents graphiques : affiches, catalogues, plans, etc. L’imprimeur utilise des machines permettant la duplication rapide et en grand nombre d’un support original. Il faut savoir qu’avec les évolutions technologiques, le coût de reproduction a connu une baisse notable. Il est aujourd’hui possible d’obtenir des millions de copies sans avoir à dépenser des sommes astronomiques. Les progrès en matière de reprographie ont de plus permis de diversifier les formats de reproduction possibles. Les utilisateurs ne se contentent plus du classique format A4 puisqu’ils peuvent désormais obtenir des impressions numériques en petit format – pour les flyers, stickers, cartes de visite, badges, etc. – ou en grand format pour un affichage publicitaire, une signalétique de chantier, des kakemonos et autres signalétiques. La reprographie occupe une place essentielle dans la communication interne et externe.